Fagooda

18 février 2019

Barcelone, se rappeler de l'histoire

Alors que nos affaires ne restent donc pas absolument désespérées - tant qu’elles sont encore notre pouvoir de débattre - donnez-moi la permission de vous rappeler une chose, même si peut être ignorant. Qui était l'homme qui vous a persuadé d'abandonner Phocis et Thermopyles? une fois gagné, il a également obtenu le libre accès de ses troupes en Attique et au Péloponnèse, et nous a obligés à détourner nos pensées des droits de La Grèce, de tous les intérêts étrangers, à une guerre défensive, dans ces territoires mêmes; dont l’approche doit être durement ressentie par chacun d’entre nous; et ce même jour a donné la naissance à elle; car si nous n'avions pas été trompés à ce moment-là, l'État n'aurait rien à appréhender. Sa puissance navale n'aurait pas pu être assez grande pour tenter d'attaquer l'Attique en mer; il ne pouvait pas non plus avoir traversé de terre par Thermopyles et Phocis. Mais il doit soit s’être cantonné dans les limites de la justice et avoir vécu dans un respect de son traité, ou ont été immédiatement impliqués dans une guerre égale à celle ce qui l'a obligé à poursuivre en justice pour la paix. Cela peut donc suffire pour rappeler les actions passées à votre avis. Que tous les dieux interdit que l'événement confirme mes soupçons! car je ne veux absolument pas que tout homme devrait être condamné même au châtiment mérité de ses crimes, lorsque le toute la communauté court le risque d'être impliquée dans sa destruction. Et maintenant, dans quel but est-ce que je le mentionne? et pourquoi est-ce que je désire que ces hommes devraient apparaître? J'appelle les dieux à témoigner, que sans la moindre évasion je vais déclarer hardiment la vérité! Non pas que, en éclater en invectives, je puisse exposer mes- à un traitement similaire et, une fois de plus, donner à mes anciens ennemis une occasion de recevoir l’or de Philippe; ni encore que je puisse me permettre une impertinente vanité de harangu- ing; mais je crains que le moment ne soit venu où les actions de Philip vous donneront plus plus préoccupant qu’à présent. Je vois que ses dessins sont en train de mûrir. Je souhaite mes appréhensions peut ne pas s'avérer juste; mais je crains que le temps ne soit pas loin. Et quand ce ne sera plus en votre pouvoir de ne pas tenir compte des événements; lorsque ni les miens ni les informations d'une autre personne mation, mais votre propre connaissance, vos propres sens vous assureront de l'imminence En cas de danger, votre ressentiment le plus grave éclatera-t-il. Et comme votre ambas- les sadors ont caché certaines choses, influencés (comme ils sont eux-mêmes scious) par la corruption, je crains que ceux qui s'efforcent de restaurer ce que ces hommes ont ruiné peut sentir le poids de votre mécontentement; car il y en a, je trouve, qui généralement leur colère, non pas sur les objets méritants, mais sur ceux qui sont les plus immédiats. ately à leur merci. Davantage d'information est disponible sur le site de l'organisateur de ce séminaire incentive à Barcelone. Suivez le lien.

Posté par fagooda à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 février 2019

L’Afrique reste un business pour la France

La France demeure l’un des premiers pays donateurs tant en valeur absolue qu’en pourcentage du RNB. L’aide française continue d’ailleurs de s’orienter pour les deux tiers vers l’Afrique, et pour moitié vers les pays les plus pauvres. En 2006, l’aide française s’oriente prioritairement vers l’Afrique subsaharienne notamment francophone puis vers l’Afrique du Nord et l’Océanie (Territoires français d’Outre-mer). ], ce dernier terme se référant non seulement à l’APD mais aux relations générales entre la France et l’Afrique ainsi qu’à leurs liens institutionnels. ]. Cette réforme a accordé un rôle prédominant au ministère des Finances et au Trésor tandis que l’Agence française de développement est devenue l’acteur pivot de la politique de coopération. Mais depuis la réélection de Jacques Chirac en 2002, la realpolitik est de retour, et la politique de coopération française en Afrique a pris un tour plus interventionniste. Homme de confiance d'Emmanuel Macron devenu incontournable dans la chaîne du pouvoir, Christophe Castaner a vu sa loyauté récompensée par une nomination mardi au ministère de l'Intérieur, un cran supplémentaire dans une ascension politique aussi fulgurante que tardive. Le nom de Christophe Castaner, alors député des Alpes de Haute-Provence, avait émergé au soir du premier tour des élections régionales de 2015, lorsqu'il s'était résolu à jeter l'éponge pour faire barrage au Front national en région PACA. Il s'est alors estimé lâché par la direction du PS. Un épisode qui marquera une rupture fondatrice. Il rejoint quelques mois plus tard Emmanuel Macron et devient un marcheur de la première heure. Désormais, à 52 ans, il décroche un portefeuille éminemment sensible, qu'il a longtemps lorgné. Il reste néanmoins novice en matière de sécurité intérieure. Et surtout, impulser une ligne forte en matière de lutte contre le terrorisme, qui reste la préoccupation majeure des services. Enfin, Christophe Castaner devra jouer le rôle de bouclier du président. C’est aussi ce qu’attend de lui l’Elysée. Europe 1, Philippe Gildas est mort dans la nuit de samedi à dimanche, à 82 ans, des suites d'un cancer. Il était hospitalisé dans le 15ème arrondissement de Paris depuis sept semaines. Sur notre antenne, il avait notamment présenté les journaux, lancé le Top 50 ou encore dirigé l'antenne. Europe 1 revient sur le parcours riche de cet homme de télé et de radio. Le vice-PDG d'Europe 1, Laurent Guimier, a salué la mémoire d'"une grande voix et l'infatigable inventeur de la radio moderne", sur Twitter. 1 salue la mémoire de Philippe Gildas, qui nous a quittés cette nuit. Fils aîné d'un notaire breton, Philippe Leprêtre fait des études de lettres à La Sorbonne avant de s'orienter vers le journaliste, sur les conseils de Jean Yanne, lui aussi Breton. Il fait ses débuts à Radio Luxembourg, l'ancêtre de RTL, où il créé la matinale, cette tranche d'informations qui doit accompagner l'auditeur de son réveil à son travail. C'est à l'antenne que son nom d'emprunt est né, un jour où il devait faire un remplacement d'urgence. 5 ans, c’est long et donc la pierre que chacun d'entre nous peut apporter à cet édifice, je considère que c’est une pierre précieuse. Ils savent bien que je ne joue pas la comédie. Ils savent bien que je ne suis pas dans les intrigues. Ils savent bien que je ne suis pas dans les manœuvres et que nous ne sommes pas, dans cette famille politique, ni dans les intrigues ni dans les manœuvres. François BAYROU. - D’une certaine manière, celam’a fait mal, m’a fait honte. Parler de la France comme Parler du peuple comme des gens qui seraient réduits à cloper ou à rouler au diesel comme si c'était une infamie de de rouler au diesel. Je rappelle que c’est l’État qui a fait rouler les gens au diesel et que, encore aujourd'hui, il faudrait approfondir les études pour savoir quelle différence réelle et profonde il y a sur ces sujets. Début 2009, le disque Teatro d’Amor consacré à Monteverdi et avec L’Arpeggiata s’est immédiatement placé en tête des ventes classiques et s’est vu couronné par les Echo Kassik 2009 au à Dresde. Le disque Opium, consacré à la mélodie française et avec le pianiste Jérôme Ducros, a rencontré le même succès. Cet automne est paru deux enregistrements ; Le Requiem de Fauré dirigé par Paavo Jarvi ou Philippe chante le célébrissime Pie Jesu et un disque de duo Avec max Emanuel Cencic « Duetti » dirigé par William Christie. En juin 2011, Philippe Jaroussky a fait ses débuts scéniques aux Etats-Unis dans le rôle titre de l’opéra Niobe d’Agostino Steffani à Boston et Great Barrington. Il est retourné ensuite Outre-Atlantique pour une tournée dans des festivals et séries prestigieuses (Los Angeles, Berkeley, Duke University, Boston, Ann Arbor…). Il a également interprété un programme dédié aux airs d’Händel accompagné par le Freiburger Orchestra. Tout récemment, il a chanté aux côtés de Cecilia Bartoli au Festival de Pentecôte de Salzburg pour la production du Giulio Cesare. Il s’est également associé à la contralto Marie-Nicole Lemieux et l’ensemble Artaserse pour une tournée « Le Tourbillon des sentiments ». En janvier 2013, Philippe Jaroussky s’octroie un repos sabbatique de plusieurs mois et sera de retour sur la scène internationale en septembre 2013 aux côtés du Venice Baroque Orchestra. Philippe Jaroussky est le parrain de l’Association IRIS qui représente les patients atteints de déficits immunitaires primitifs. Le président du groupe Modem a doublé le score de son groupe politique, passant de 46 députés à 86 voix avec l’apport de nombreuses voix de députés LREM «qui en ont marre d’être considérés comme des godillots», explique-t-il. Le député du Loir-et-Cher a d’ailleurs été salué par une très longue standing-ovation des 800 militants présents tout au long de ces trois journées. Un manque de considération bien volontiers reconnu par Christophe Castaner, le ministre des Relations avec le Parlement qui a fait le déplacement à Guidel. «Est-ce que tout a été parfait entre nous ? J’avais dénoncé notre arrogance. Nous aurions dû travailler plus ensemble. Aujourd’hui la première phase du quinquennat mérite une amélioration. Nous devons peser ensemble sur les choix de l’exécutif», a constaté le patron du parti qui a appelé «à mener collectivement la bataille des européennes et à renforcer notre dynamique autour de larges rassemblements pour les élections municipales». Et faut-il s’interdire de constater le réel et de le dire, si ce constat peut être instrumentalisé à des fins condamnables ? Sans surprise, le fondateur de l’Université populaire de Caen s’est fermement tenu du côté de la droiture et de la vérité. Sans surprise non plus, la chroniqueuse d’ONPC a plutôt défendu des positions contraires, révélatrices de l’effondrement éthique de la gauche médiatique. Je ne crois pas trahir la pensée de Christine Angot en interprétant ainsi ses paroles, lorsqu’elle répond à Michel Onfray évoquant les crimes de Lénine : « Peut-être que ce n’est pas qu’une question de nombre de morts. Peut-être que la comptabilité n’est pas le seul motif pour distinguer les crimes politiques. » Le philosophe soulignant alors l’énormité des 100 millions de morts attribués au régime soviétique, elle précise même : « Peut-être que l’idéologie ça compte un peu. » Est-ce à dire que les massacres, les famines organisées et les déportations sont acceptables, ou en tout cas pas tout à fait condamnables, s’ils sont commis au nom d’une « bonne » idéologie ? » Il était temps. Sans sa reprise en main, l’antique tradition de la satire aurait périclité. « Ce doigt d’honneur est problématique. Je vous donne la définition du dictionnaire… » Vite, je vérifie dans mon vieux Morfaux, Vocabulaire de la philosophie et des sciences sociales. Raté, l’expression « doigt d’honneur » n’y a pas d’entrée. Michel Onfray doit posséder une édition plus récente : « Un doigt d’honneur, explique-t-il, c’est un index qu’on enfile dans le rectum. Et je dis qu’il y a un doigt qu’il nous a enfoncé puis deux, puis trois, puis quatre, puis cinq, puis la main, et le bras. » Attention : en dépit des apparences, Michel Onfray ne parle pas de fist-fucking, puisque ce mot ne figure pas dans son texte — pas plus que dans le Morfaux, j’ai vérifié. Le programme n'est pas contingenté. Admission aux trimestres d'automne et d'hiver. Un diplôme équivalent au DEC est un baccalauréat préuniversitaire obtenu au Québec. Une cote de rendement (cote R) supérieure à 22 est exigée. Les candidats ayant une cote de rendement supérieure à 20, mais inférieure à 22 pourront être admis conditionnellement à la réussite d'une formation d'appoint (veuillez consulter la section des Règlements pédagogiques particuliers). Au moment du dépôt de la demande d'admission, avoir réussi au moins cinq cours (quinze crédits) de niveau universitaire dans une université québécoise. Une moyenne académique minimale de 2,0 sur 4,3 est exigée. Être titulaire d'un diplôme approprié obtenu à l'extérieur du Québec après au moins treize années (2) de scolarité ou l'équivalent. Une moyenne académique minimale de 11,5 sur 20 (ou l'équivalent) est exigée. Les candidats ayant une moyenne académique supérieure à 10,5 sur 20 (ou l'équivalent), mais inférieure à 11,5 sur 20 (ou l'équivalent) pourront être admis conditionnellement à la réussite d'une formation d'appoint (veuillez consulter la section des Règlements pédagogiques particuliers). À moins d'ententes conclues avec le Gouvernement du Québec. Le candidat admissible devra avoir atteint les objectifs de formation collégiale 00UN ou 01Y1 ou 022X (calcul différentiel) ou posséder des connaissances équivalentes.

Posté par fagooda à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2018

Ce qui fait le vin

Pour toute la complexité du vin, il est né de quelque chose de tout simple: un raisin. Un raisin baie est, en poids, 75% de pulpe, 20% de peau et 5% de graines (il existe généralement deux à quatre d'entre eux). La pulpe est le centre tendre et juteux du raisin. deviendra le vin. Surtout de l'eau et ensuite du sucre, la pulpe d'un raisin mûr contient des quantités minuscules d'acides, de minéraux et de composés de pectine, plus un trace de vitamines. C’est le sucre dans la pulpe qui est crucial pour la vinification, car c’est le sucre qui sera converti en alcool. Quant aux peaux, elles peuvent jouer les partie sexy. Ils sont en grande partie responsables de l’arôme et de la saveur du vin, ainsi que de sa couleur et tanins, le composé qui donne à certains vins une sensation légèrement sèche et un goût amer (plus à ce sujet bientôt). Mais une grappe de raisin a du chemin à faire avant de pouvoir l'être appelé vin. Et une fois que ce sera transformé, il y aura plusieurs composants à Sider: alcool, acide, tanin, fruité, sécheresse et douceur. Voici les éléments structurels de tout vin. Regardons chacun d’eux. Supposons qu’un cépage prenne normalement 120 jours pour mûrir. En particulier année chaude, il peut mûrir après seulement 100 jours; dans une année plus froide, après 130 jours. Quelle situation un viticulteur préférerait-il? Toutes choses égales par ailleurs, les viticulteurs veulent une longue saison de croissance. Longue maturation (long temps de suspension) permet aux composants du raisin autres que le sucre - le tanin, par exemple - de atteindre une plus grande maturité physiologique. Raisins entièrement développés, bien sûr, tenir plus prometteur pour un vin aux saveurs bien développées. Historiquement, parfaitement Les raisins mûrs qui ont mis longtemps à mûrir ont souvent produit des vins supérieurs avec des arômes et des saveurs plus complexes. (Pour la complexité, j'imagine toujours la saveur profonde du jus d'orange fraîchement pressé d'oranges mûres par rapport à la saveur peu profonde des mélanges en poudre.) Il existe une distinction importante ici. La longue attente dans la poursuite de la maturité (une bonne chose) n’est pas la même chose que la maturité excessive (une mauvaise chose). Quand un vin a tout le charme du pruneau jus croisé avec cola plat, ce n’est pas joli. Pour plus d'informations, allez sur le site de cette activité de cours d'oenologie à Toulouse et retrouvez toutes les informations.

vin (29)

Posté par fagooda à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2018

Quannd l’Arabie assassine

Trois semaines après que le chroniqueur du Washington Post, Jamal Khashoggi, ait disparu dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, ce n’est pas le leader du monde libre qui s’est levé pour exprimer son indignation internationale face à la montée des preuves de son assassinat, mais le président de la Turquie. Recu Tayyip Erdogan, le 23 octobre, a déclaré à son parti parlementaire que dissimuler les véritables auteurs d’une telle attaque "constituerait un affront à la conscience de l’humanité", alors qu'il réclamait justice pour la famille de Khashoggi et une enquête approfondie. Quelques jours auparavant, les autorités saoudiennes avaient finalement reconnu que le journaliste était mort au consulat, mais avaient déclaré qu'il était décédé des suites d'une dispute physique. Le contraste entre l’indignation d’Erdogan et les réponses apparemment spontanées de Trump souligne les changements dans l’ordre de l’après-guerre froide, alors que la domination de Washington diminue parallèlement à la promotion de politiques étrangères fondées sur des valeurs. Cela est également illustré par le caractère effronté des meurtres perpétrés par des responsables d’un allié américain sur le territoire d’un autre - et par la profonde rivalité régionale qui se fait jour entre l’Arabie saoudite et la Turquie, dont la coopération est essentielle à la politique américaine au Moyen-Orient. "Le fait que les États-Unis jouent un rôle moins important dans la définition des résultats dans le monde entier par rapport aux années 1990 est certainement vrai", a déclaré Charles Ries, ancien fonctionnaire du département d'État américain de carrière ayant servi en Irak et en Europe. Rand Corp à Washington. «Vous pouvez voir que la montée de l'agression chinoise et russe en Ukraine et son ingérence dans la politique européenne.» L'affaire Khashoggi l'a également mise en évidence au Moyen-Orient, où les bousculades politiques qui ont suivi l'assassinat soulèvent la question. de la proximité d'un allié, l'Arabie saoudite restera. Cela pourrait-il devenir la prochaine puce géopolitique à échapper à l’attention de l’Amérique dans une région où les États-Unis sont la puissance prédominante depuis deux décennies - tout comme la récente querelle entre Trump et Erdogan aliénait la Turquie? En effet, le 27 octobre, la Turquie, membre de l'OTAN, organisera un sommet pour débattre du retour des réfugiés en Syrie. La France, l'Allemagne et la Russie seront là. Les États-Unis ne le seront pas. De même, Washington a été absent des principales négociations sur la fin de la guerre syrienne vieille de sept ans, qui sont menées par l’Iran, la Russie et la Turquie. Le président égyptien Abdel-Fattah El-Sisi, qui a pris le pouvoir lors d’un coup d’État militaire en 2013, a dilué la dépendance de son pays à l’égard des États-Unis, achetant des armes russes. Début octobre, il a signé un accord de partenariat stratégique avec le président Vladimir Poutine à Moscou et accepté un prêt de 25 milliards de dollars pour la construction de centrales nucléaires. L’Iran, quant à lui, trouve un secours auprès des alliés européens de l’Amérique, ainsi que de la Chine et de la Russie, en résistant à la pression économique américaine. Aucun n’a suivi les États-Unis qui se sont retirés de l’accord sur le nucléaire de 2015 qui levait les sanctions économiques contre l’Iran en échange de restrictions sur son programme de combustible nucléaire. Les autres signataires cherchent des moyens de contourner les sanctions imposées par les États-Unis qui devraient être réimposées en novembre.

Posté par fagooda à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2018

Les parfums et les émotions

Savez-vous lequel de nos cinq sens est le plus influent sur ce que nous ressentons et celui qui, une fois stimulé, rappelle instantanément les émotions et les souvenirs? Est-ce visible, sonore, tactile, gustatif ou olfactif? Si vous avez répondu "odeur", vous auriez tout à fait raison. Le sens de l'odorat humain est le plus proche de la partie limbique du cerveau, la zone la plus élémentaire qui contrôle la mémoire et les émotions. Le sens de l'odorat est aussi le sentiment que nous ne pouvons pas éteindre à volonté. Cela nous affecte à la fois pendant les heures de veille et de sommeil, influençant même les rêves. Notre odorat fonctionne souvent à un niveau inconscient, ce qui signifie que nous ne sommes souvent pas conscients de l’influence qu’un parfum a sur nos sentiments ou nos souvenirs. Avez-vous déjà eu soudainement des sentiments de tristesse ou de bonheur sans raison apparente? Avez-vous déjà soudainement eu un souvenir de votre enfance de l'extérieur? Les deux ont probablement été déclenchés par un parfum, peut-être même un parfum si subtil que vous n'en aviez pas conscience. Peut-être le parfum des biscuits aux pépites de chocolat fraîchement cuits au four vous a-t-il fait sentir chaud et en sécurité, évoquant des souvenirs de grand-mère. Peut-être était-ce l'odeur de l'herbe coupée fraîche qui vous ramène à des étés d'enfance amusants. L'odorat puissant est l'une des raisons pour lesquelles les bougies parfumées et hautement parfumées sont si populaires. Des bougies de bonne qualité avec de véritables parfums créent un contenu émotionnel dans un espace qui pénètre profondément dans l'inconscient. Ils créent un espace réconfortant et relaxant où vous voulez passer du temps. Une pièce peut être parfaite visuellement pour le magazine, mais si cela sent mauvais, personne ne veut être là et cela sera perçu négativement. De même, une pièce avec des meubles plus anciens, voire usés, au parfum agréable, sera confortable et perçue comme un lieu positif. Le sens de l'odorat l'emporte sur tous les autres sens. Les bougies parfumées vous permettent de créer l'ambiance et le contenu émotionnel de tout espace. Cette astuce est bien connue des agents immobiliers qui brûlent souvent des bougies parfumées au sucre ou à la cannelle dans des maisons qu'ils présentent à des acheteurs potentiels. Cela donne l'impression que la maison est à la maison et crée un attachement émotionnel. Il est utilisé dans les entreprises pour améliorer la perception et le rappel instantané de leurs marques, notamment la «nouvelle odeur de voiture» qui est en fait un parfum vaporisé dans la voiture. Il est prouvé que les parfums bien choisis améliorent l'humeur, détendent ou dynamisent. Vous pouvez utiliser ces mêmes "trucs" dans votre maison avec des bougies parfumées et parfumées pour créer un espace dans lequel vous voulez non seulement être, mais aussi être heureux. A lire sur le site de cette session pour créer son parfum à Grasse.

Posté par fagooda à 09:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 août 2018

Police : l’intégration de ressources extérieures

Face à la difficulté à disposer au sein de ses propres effectifs de compétences spécifiques, la gendarmerie s’est organisée pour s’adapter aux enjeux émergents et compenser les carences en profils particuliers. Par le décret n°2008-959, l’institution a la possibilité de recruter par contrat des officiers ou sous-officiers pour satisfaire des besoins immédiats. Un arrêté du 21 janvier 2011 fixe la liste des emplois concernés. Assez hétérogène, ce panel est évolutif et doit couvrir l’ensemble des domaines. Au nombre de 15 en 2005, ces « commissionnés » étaient 98 début 2016, reflet d’un recours accru à ce levier de recrutement. Toutefois, 75% sont des psychologues et le C3N n’a incorporé que trois docteurs en informatique. Par ailleurs, le cadre administratif du « commissionnement » demeure rigide. Si la durée maximale cumulée des contrats est relativement longue (17 ans), les personnels n’ont pas la possibilité d’intégrer définitivement la gendarmerie à l’issue de cette période. Le commissionnement peut aussi s’avérer contraignant en termes de gestion globale des ressources humaines. Les commissionnés sont en effet intégrés à des grades correspondant à un niveau de rémunération. Or les grades ainsi occupés sont autant de promotions potentiellement bloquées pour les militaires de la filière classique. Moins nombreux que les commissionnés, la gendarmerie a aussi recours à des agents contractuels pour des besoins davantage ponctuels et des missions spécifiques. Sans offrir d’opportunités de carrière sur le long terme, les émoluments proposés seraient en phase avec le secteur privé. Ce type de recrutement est toutefois en voie de diminution. Dans un cas comme dans l’autre, un travail d’analyse et d’anticipation des besoins est réalisé et permet à chaque direction ou région d’exprimer ses objectifs de recrutement ou de formation. Pour sa part, la police ne dispose pas d’équivalent au principe des emplois commissionnés. C’est ainsi que la plupart des besoins en profils scientifiques sont pourvus par l’intermédiaire de recrutements sur concours ou via les formations spécialisantes des policiers en poste. La sous-direction de la police technique et scientifique (PTS) parvient toutefois à intégrer des personnels contractuels au sein de ses effectifs, même si la règle reste l’intégration par voie de concours. La DGSI dispose elle aussi de la possibilité de recourir à des recrutements contractuels. Cette tendance semble s’être accélérée depuis que cette direction est devenue autonome. Mais la part des effectifs contractuels y a été plafonnée à 15% afin de « garantir l’identité policière du service ». A titre de comparaison, cette proportion atteint déjà 23% à la DGSE. Au final, l’emploi de contractuels au sein des forces de sécurité s’apparente davantage à une exception très localisée qu’à une réelle possibilité offerte à l’ensemble des directions. La nouvelle donne opérationnelle oblige pourtant les institutions policières à adapter leurs stratégies RH, notamment en matière d’emplois scientifiques. Les institutions doivent encore améliorer leur attractivité et apprendre à anticiper leurs besoins. Pour cela, les règles de gestion doivent évoluer vers plus de souplesse et de fluidité. Une dynamique naissante mais prometteuse semble engagée, qu’il convient d’encourager et de faciliter.

Posté par fagooda à 13:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juin 2018

Une affaire d'intelligence artificielle

Imaginez un avenir dans lequel de nombreuses émotions humaines sont éteintes, et des «masseuses émotionnelles» essaient d'aider les gens à retrouver ces sensations perdues. Les individus s'appuient sur des robots d'assistant personnel pour naviguer dans la vie quotidienne. Les élèves apprennent à ne pas penser mais à utiliser des programmes de recherche. Les entreprises protègent leur propriété intellectuelle en effaçant la mémoire de leurs employés. Et puis, imaginez ce que cela donnerait d'être une douce et intelligente fille de treize ans du XXIe siècle qui se réveille d'un sommeil provoqué par le cryogénique dans ce monde étrange. C'est l'histoire fascinante racontée par Carme Torras dans ce roman de science-fiction primé. Nous rencontrons Celia, ramenée à la vie quand un remède est trouvé pour sa maladie autrefois terminale, et Lu, la mère adoptive de Celia, protectrice mais mystifiée par sa nouvelle fille. Il y a Leo, un bioingénieur, qui développe une «prothèse de créativité» pour augmenter les capacités atrophiées des humains, et le robot mogul excentrique Dr Craft. Et il y a Silvana, un masseuse émotionnelle qui lit de vieux livres pour rechercher le pouvoir de l'émotion. Silvana voit Celia comme un exemple vivant des émotions et des sentiments qui sont maintenant hors de portée pour la plupart des gens. Je vous dis avec foi que la conjoncture actuelle identifie les paramètres analytiques du dispositif de part le fait que la finalité ponctue les paramètres stratégiques du marketing. Certes la, comment dirais-je, matière, stabilise les ensembles institutionnels du développement de part le fait que le management programme les groupements caractéristiques de ma carrière. Nécessairement, le savoir transférable stabilise les concepts qualificatifs des services , il est clair que la volonté farouche renouvelle les systèmes relationnels des entités. Certes le JAR 147 insulfe les ensembles pédagogiques de la masse salariale du fait que l'inertie renouvelle les effets pédagogiques du dispositif. Je tiens à vous dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que la formation dynamise les progrès analytiques de la hiérarchie , il est clair que l'inertie développe les standards représentatifs des départements. Au temps pour moi, la dualité de la situation renforce les ensembles qualificatifs des synergies et la déclaration d’intention révèle les blocages quantitatifs de l'affaire. Torras, un roboticist éminent, tisse des questions éthiques provocatrices dans son histoire. Quel genre de robots voulons-nous quand les robots compagnons deviennent aussi communs que les ordinateurs personnels sont maintenant? Est-ce la responsabilité des chercheurs de concevoir des robots qui font évoluer l'esprit humain d'une certaine manière? A lire dans son complément sur le site de séminaire entreprise.

Posté par fagooda à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2018

Inde : une prédominance régionale au Pakistan

Malgré la résistance et l’obstruction du Pakistan, l’Inde s’est d’abord affirmée comme une puissance régionale en Asie du Sud. Par sa taille, sa population et l’importance de son économie, elle domine ses partenaires régionaux qui subissent bon gré mal gré son hégémonie. En plus du Pakistan, le Bangladesh la conteste dans une moindre mesure et le Népal en souffre. L’Inde privilégie la négociation bilatérale avec ses voisins plutôt que de recourir à une diplomatie multinationale au sein de la South Asian Association for Regional Cooperation (SAARC) qui regroupe les sept pays de la région (Inde, Pakistan, Bangladesh, Népal, Bhoutan, Sri Lanka et Maldives). C’est le seul pays à avoir une frontière avec tous les autres pays de l’association. Son Produit Intérieur Brut représente 80 % de celui de l’ensemble des pays membres de l’association et sa balance commerciale est positive avec chacun d’entre eux, ce qui suscite de vifs ressentiments. Elle ne trouve aucun intérêt à renforcer le rôle de l’association au sein de laquelle les six autres membres ont tendance à faire front uni face à New Delhi. Des problèmes majeurs comme celui de l’énergie et celui de la gestion des cours d’eau, qui souvent traversent plusieurs territoires nationaux, ne trouvent pas de solutions régionales mais seulement, et pas toujours, des arrangements bilatéraux. L’adhésion de l’Afghanistan, décidée lors de la réunion de l’association en novembre 2005, porte le nombre de pays membres à huit. Elle ne peut qu’être favorable à l’Inde bien que la partie du Cachemire administrée par le Pakistan l’empêche d’avoir une frontière commune avec l’Afghanistan. Le Pakistan laisse passer les exportations afghanes, fort limitées, vers l’Inde mais interdit le transit par son territoire de produits indiens vers l’Afghanistan, pays charnière entre l’Asie du Sud et l’Asie centrale, et aussi vers l’Iran, pour des raisons politiques mais aussi par crainte d’être envahi, de manière détournée et clandestine, de produits indiens qui pourraient être bradés. New Delhi entretient avec Kaboul des rapports très cordiaux en lui accordant une aide dans divers domaines, notamment dans celui de la police. Cependant, il s’abstient d’intervenir dans la reconstruction de l’armée afghane pour ne pas susciter le mécontentement d’Islamabad ; quelques fournitures ont cependant été faites. Malgré sa propension à une diplomatie bilatérale, l’Inde ne s’est pas opposée à l’établissement d’un accord de libre-échange au sein de la South Asian Association for Regional Cooperation, peut-être parce qu’elle y voit un moyen d’accéder plus facilement à des pays au-delà des limites occidentales de l’Asie du Sud, laquelle inclut désormais politiquement l’Afghanistan. Cet accord, connu sous le nom de South Asian Free Trade Agreement (SAFTA) est en vigueur depuis le 1er juillet 2006 mais en réalité ne fonctionne pas, en partie parce que le Pakistan refuse de l’appliquer à l’Inde car il craint une inondation de produits indiens, même si, simultanément, il se laisse envahir d’articles chinois. Les produits indiens ne sont admis qu’avec parcimonie, souvent par nécessité pour faire baisser les prix locaux.

Posté par fagooda à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2018

Le jet ski, du fun décomplexé

Dernièrement, j'ai eu la chance de tester un sport qui était un pur concentré d'adrénaline : une randonnée en jet ski à Saint Cyprien. Pour ceux qui n'auraient jamais essayé, il faut savoir que le grand atout du jet ski, c'est qu'on peut s'offrir de belles sensations dès la première séance. Apprendre à piloter se fait sans la moindre difficulté et on peut donc rapidement se focaliser sur les sensations. Toutefois, il est tout à fait envisageable d'améliorer sa technique (et ça peut alors demander beaucoup d'efforts). En définitive, ce sport s'adresse donc aux débutants comme aux perfectionnistes. Pour cette expérience, nous étions six, de tous âges (ça allait du petit jeune de 17 ans au cinquantenaire). Nous avons commencé par enfiler nos combis, pour rejoindre ensuite nos bolides, de magnifiques jet skis parés pour le départ. Le guide nous a détaillé les bases du pilotage et de la sécurité. C'était à la fois simple et bien fait : un système de cordon reliait le bolide à l'utilisateur pour arrêter les gaz en cas de chute. Du coup, il n'y avait pas de risque de voir le jet ski poursuivre sa route sans son pilote ! Après le briefing, on a fini par décoller. Et dès les premières secondes, les sensations ont été au rendez-vous : le vent qui fouette la peau, les vagues qui deviennent les reliefs de ce terrain de moto-cross aquatique, l'impression de puissance que dégage la machine... Bref, du fun à l'état pur. C'est d'autant plus enivrant qu'on a une impression de sécurité tout du long. Après tout, en cas de mauvaise manip', ce n'est que de l'eau qui nous attend ! Comme je me débrouillais pas mal, au bout d'un moment j'ai tenté d'améliorer ma conduite. Et là, c'est devenu bien plus technique. Pour tourner, il faut en effet veiller à ne pas décélérer (pour toujours avoir du gaz sous le coude). La difficulté est donc de garder une vitesse régulière et de juger de la bonne trajectoire (pour parcourir le moins de chemin possible). Et là, dès qu'on tente de faire du slalom, par exemple, c'est nettement plus difficile (mais tout aussi fun !). Si l'aventure vous tente, j'ai réalisé cette excursion en jet ski, mais on peut apparemment en faire un peu partout, et ce même sur la Garonne. Il est donc possible que vous n'ayiez pas à aller loin pour découvrir ce sport insolite. ;) Retrouvez toutes les infos sur cette activité de randonnée de jetski à Saint-Cyprien en suivant le lien.

 

jetski6

Posté par fagooda à 13:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2018

Un exemple d'implication dans la déforestation : APP en Indonésie

En Indonésie, Asia Pulp & Paper (SMG/APP) et ses fournisseurs sont impliqués depuis trente ans dans la déforestation, le drainage des tourbières et de multiples conflits avec les communautés locales. Le groupe acquiert des terres sur les îles de Sumatra et Bornéo (Kalimantan) pour y installer des plantations industrielles (monocultures) destinées à alimenter en bois ses usines de pâte à papier. Après des années de conflits, APP s’est engagé publiquement en février 2013 à cesser ses actions de déforestation et à se dissocier de tous ses fournisseurs qui en seraient responsables. De nombreux échanges et négociations avec les ONG locales ou globales (dont WWF) ont conduit celles-ci à demander fin 2015 une évaluation indé- pendante des progrès réels d’APP. A l’évidence des exploitations illégales de forêts naturelles avaient encore lieu dans les concessions de SMG/APP ; des conflits sociaux persistaient et ont même conduit à la mort d’un activiste en 2015 ; les incendies dans les plantations sur tourbières asséchées semblaient incontrôlés par APP et ont causé des dommages écologiques et sanitaires majeurs ; les premiers signes de réalisation de l’engagement d’APP de restaurer 1 million d’ha de forêts ou tourbières dégradés restaient flous. En 2018, de sérieux doutes subsistent encore sur la capacité d’APP de mettre en œuvre ses engagements tout en approvisionnant sa nouvelle méga usine de pâte à papier avec du bois exploité légalement et durablement. Dans l’attente de résultats réels, significatifs et audités de façon indépendante, le WWF recommande d’éviter cette source d’approvisionnement.

Posté par fagooda à 17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]