Fagooda

13 septembre 2018

Les parfums et les émotions

Savez-vous lequel de nos cinq sens est le plus influent sur ce que nous ressentons et celui qui, une fois stimulé, rappelle instantanément les émotions et les souvenirs? Est-ce visible, sonore, tactile, gustatif ou olfactif? Si vous avez répondu "odeur", vous auriez tout à fait raison. Le sens de l'odorat humain est le plus proche de la partie limbique du cerveau, la zone la plus élémentaire qui contrôle la mémoire et les émotions. Le sens de l'odorat est aussi le sentiment que nous ne pouvons pas éteindre à volonté. Cela nous affecte à la fois pendant les heures de veille et de sommeil, influençant même les rêves. Notre odorat fonctionne souvent à un niveau inconscient, ce qui signifie que nous ne sommes souvent pas conscients de l’influence qu’un parfum a sur nos sentiments ou nos souvenirs. Avez-vous déjà eu soudainement des sentiments de tristesse ou de bonheur sans raison apparente? Avez-vous déjà soudainement eu un souvenir de votre enfance de l'extérieur? Les deux ont probablement été déclenchés par un parfum, peut-être même un parfum si subtil que vous n'en aviez pas conscience. Peut-être le parfum des biscuits aux pépites de chocolat fraîchement cuits au four vous a-t-il fait sentir chaud et en sécurité, évoquant des souvenirs de grand-mère. Peut-être était-ce l'odeur de l'herbe coupée fraîche qui vous ramène à des étés d'enfance amusants. L'odorat puissant est l'une des raisons pour lesquelles les bougies parfumées et hautement parfumées sont si populaires. Des bougies de bonne qualité avec de véritables parfums créent un contenu émotionnel dans un espace qui pénètre profondément dans l'inconscient. Ils créent un espace réconfortant et relaxant où vous voulez passer du temps. Une pièce peut être parfaite visuellement pour le magazine, mais si cela sent mauvais, personne ne veut être là et cela sera perçu négativement. De même, une pièce avec des meubles plus anciens, voire usés, au parfum agréable, sera confortable et perçue comme un lieu positif. Le sens de l'odorat l'emporte sur tous les autres sens. Les bougies parfumées vous permettent de créer l'ambiance et le contenu émotionnel de tout espace. Cette astuce est bien connue des agents immobiliers qui brûlent souvent des bougies parfumées au sucre ou à la cannelle dans des maisons qu'ils présentent à des acheteurs potentiels. Cela donne l'impression que la maison est à la maison et crée un attachement émotionnel. Il est utilisé dans les entreprises pour améliorer la perception et le rappel instantané de leurs marques, notamment la «nouvelle odeur de voiture» qui est en fait un parfum vaporisé dans la voiture. Il est prouvé que les parfums bien choisis améliorent l'humeur, détendent ou dynamisent. Vous pouvez utiliser ces mêmes "trucs" dans votre maison avec des bougies parfumées et parfumées pour créer un espace dans lequel vous voulez non seulement être, mais aussi être heureux. A lire sur le site de cette session pour créer son parfum à Grasse.

Posté par fagooda à 09:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 août 2018

Police : l’intégration de ressources extérieures

Face à la difficulté à disposer au sein de ses propres effectifs de compétences spécifiques, la gendarmerie s’est organisée pour s’adapter aux enjeux émergents et compenser les carences en profils particuliers. Par le décret n°2008-959, l’institution a la possibilité de recruter par contrat des officiers ou sous-officiers pour satisfaire des besoins immédiats. Un arrêté du 21 janvier 2011 fixe la liste des emplois concernés. Assez hétérogène, ce panel est évolutif et doit couvrir l’ensemble des domaines. Au nombre de 15 en 2005, ces « commissionnés » étaient 98 début 2016, reflet d’un recours accru à ce levier de recrutement. Toutefois, 75% sont des psychologues et le C3N n’a incorporé que trois docteurs en informatique. Par ailleurs, le cadre administratif du « commissionnement » demeure rigide. Si la durée maximale cumulée des contrats est relativement longue (17 ans), les personnels n’ont pas la possibilité d’intégrer définitivement la gendarmerie à l’issue de cette période. Le commissionnement peut aussi s’avérer contraignant en termes de gestion globale des ressources humaines. Les commissionnés sont en effet intégrés à des grades correspondant à un niveau de rémunération. Or les grades ainsi occupés sont autant de promotions potentiellement bloquées pour les militaires de la filière classique. Moins nombreux que les commissionnés, la gendarmerie a aussi recours à des agents contractuels pour des besoins davantage ponctuels et des missions spécifiques. Sans offrir d’opportunités de carrière sur le long terme, les émoluments proposés seraient en phase avec le secteur privé. Ce type de recrutement est toutefois en voie de diminution. Dans un cas comme dans l’autre, un travail d’analyse et d’anticipation des besoins est réalisé et permet à chaque direction ou région d’exprimer ses objectifs de recrutement ou de formation. Pour sa part, la police ne dispose pas d’équivalent au principe des emplois commissionnés. C’est ainsi que la plupart des besoins en profils scientifiques sont pourvus par l’intermédiaire de recrutements sur concours ou via les formations spécialisantes des policiers en poste. La sous-direction de la police technique et scientifique (PTS) parvient toutefois à intégrer des personnels contractuels au sein de ses effectifs, même si la règle reste l’intégration par voie de concours. La DGSI dispose elle aussi de la possibilité de recourir à des recrutements contractuels. Cette tendance semble s’être accélérée depuis que cette direction est devenue autonome. Mais la part des effectifs contractuels y a été plafonnée à 15% afin de « garantir l’identité policière du service ». A titre de comparaison, cette proportion atteint déjà 23% à la DGSE. Au final, l’emploi de contractuels au sein des forces de sécurité s’apparente davantage à une exception très localisée qu’à une réelle possibilité offerte à l’ensemble des directions. La nouvelle donne opérationnelle oblige pourtant les institutions policières à adapter leurs stratégies RH, notamment en matière d’emplois scientifiques. Les institutions doivent encore améliorer leur attractivité et apprendre à anticiper leurs besoins. Pour cela, les règles de gestion doivent évoluer vers plus de souplesse et de fluidité. Une dynamique naissante mais prometteuse semble engagée, qu’il convient d’encourager et de faciliter.

Posté par fagooda à 13:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juin 2018

Une affaire d'intelligence artificielle

Imaginez un avenir dans lequel de nombreuses émotions humaines sont éteintes, et des «masseuses émotionnelles» essaient d'aider les gens à retrouver ces sensations perdues. Les individus s'appuient sur des robots d'assistant personnel pour naviguer dans la vie quotidienne. Les élèves apprennent à ne pas penser mais à utiliser des programmes de recherche. Les entreprises protègent leur propriété intellectuelle en effaçant la mémoire de leurs employés. Et puis, imaginez ce que cela donnerait d'être une douce et intelligente fille de treize ans du XXIe siècle qui se réveille d'un sommeil provoqué par le cryogénique dans ce monde étrange. C'est l'histoire fascinante racontée par Carme Torras dans ce roman de science-fiction primé. Nous rencontrons Celia, ramenée à la vie quand un remède est trouvé pour sa maladie autrefois terminale, et Lu, la mère adoptive de Celia, protectrice mais mystifiée par sa nouvelle fille. Il y a Leo, un bioingénieur, qui développe une «prothèse de créativité» pour augmenter les capacités atrophiées des humains, et le robot mogul excentrique Dr Craft. Et il y a Silvana, un masseuse émotionnelle qui lit de vieux livres pour rechercher le pouvoir de l'émotion. Silvana voit Celia comme un exemple vivant des émotions et des sentiments qui sont maintenant hors de portée pour la plupart des gens. Je vous dis avec foi que la conjoncture actuelle identifie les paramètres analytiques du dispositif de part le fait que la finalité ponctue les paramètres stratégiques du marketing. Certes la, comment dirais-je, matière, stabilise les ensembles institutionnels du développement de part le fait que le management programme les groupements caractéristiques de ma carrière. Nécessairement, le savoir transférable stabilise les concepts qualificatifs des services , il est clair que la volonté farouche renouvelle les systèmes relationnels des entités. Certes le JAR 147 insulfe les ensembles pédagogiques de la masse salariale du fait que l'inertie renouvelle les effets pédagogiques du dispositif. Je tiens à vous dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que la formation dynamise les progrès analytiques de la hiérarchie , il est clair que l'inertie développe les standards représentatifs des départements. Au temps pour moi, la dualité de la situation renforce les ensembles qualificatifs des synergies et la déclaration d’intention révèle les blocages quantitatifs de l'affaire. Torras, un roboticist éminent, tisse des questions éthiques provocatrices dans son histoire. Quel genre de robots voulons-nous quand les robots compagnons deviennent aussi communs que les ordinateurs personnels sont maintenant? Est-ce la responsabilité des chercheurs de concevoir des robots qui font évoluer l'esprit humain d'une certaine manière? A lire dans son complément sur le site de séminaire entreprise.

Posté par fagooda à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2018

Inde : une prédominance régionale au Pakistan

Malgré la résistance et l’obstruction du Pakistan, l’Inde s’est d’abord affirmée comme une puissance régionale en Asie du Sud. Par sa taille, sa population et l’importance de son économie, elle domine ses partenaires régionaux qui subissent bon gré mal gré son hégémonie. En plus du Pakistan, le Bangladesh la conteste dans une moindre mesure et le Népal en souffre. L’Inde privilégie la négociation bilatérale avec ses voisins plutôt que de recourir à une diplomatie multinationale au sein de la South Asian Association for Regional Cooperation (SAARC) qui regroupe les sept pays de la région (Inde, Pakistan, Bangladesh, Népal, Bhoutan, Sri Lanka et Maldives). C’est le seul pays à avoir une frontière avec tous les autres pays de l’association. Son Produit Intérieur Brut représente 80 % de celui de l’ensemble des pays membres de l’association et sa balance commerciale est positive avec chacun d’entre eux, ce qui suscite de vifs ressentiments. Elle ne trouve aucun intérêt à renforcer le rôle de l’association au sein de laquelle les six autres membres ont tendance à faire front uni face à New Delhi. Des problèmes majeurs comme celui de l’énergie et celui de la gestion des cours d’eau, qui souvent traversent plusieurs territoires nationaux, ne trouvent pas de solutions régionales mais seulement, et pas toujours, des arrangements bilatéraux. L’adhésion de l’Afghanistan, décidée lors de la réunion de l’association en novembre 2005, porte le nombre de pays membres à huit. Elle ne peut qu’être favorable à l’Inde bien que la partie du Cachemire administrée par le Pakistan l’empêche d’avoir une frontière commune avec l’Afghanistan. Le Pakistan laisse passer les exportations afghanes, fort limitées, vers l’Inde mais interdit le transit par son territoire de produits indiens vers l’Afghanistan, pays charnière entre l’Asie du Sud et l’Asie centrale, et aussi vers l’Iran, pour des raisons politiques mais aussi par crainte d’être envahi, de manière détournée et clandestine, de produits indiens qui pourraient être bradés. New Delhi entretient avec Kaboul des rapports très cordiaux en lui accordant une aide dans divers domaines, notamment dans celui de la police. Cependant, il s’abstient d’intervenir dans la reconstruction de l’armée afghane pour ne pas susciter le mécontentement d’Islamabad ; quelques fournitures ont cependant été faites. Malgré sa propension à une diplomatie bilatérale, l’Inde ne s’est pas opposée à l’établissement d’un accord de libre-échange au sein de la South Asian Association for Regional Cooperation, peut-être parce qu’elle y voit un moyen d’accéder plus facilement à des pays au-delà des limites occidentales de l’Asie du Sud, laquelle inclut désormais politiquement l’Afghanistan. Cet accord, connu sous le nom de South Asian Free Trade Agreement (SAFTA) est en vigueur depuis le 1er juillet 2006 mais en réalité ne fonctionne pas, en partie parce que le Pakistan refuse de l’appliquer à l’Inde car il craint une inondation de produits indiens, même si, simultanément, il se laisse envahir d’articles chinois. Les produits indiens ne sont admis qu’avec parcimonie, souvent par nécessité pour faire baisser les prix locaux.

Posté par fagooda à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2018

Le jet ski, du fun décomplexé

Dernièrement, j'ai eu la chance de tester un sport qui était un pur concentré d'adrénaline : une randonnée en jet ski à Saint Cyprien. Pour ceux qui n'auraient jamais essayé, il faut savoir que le grand atout du jet ski, c'est qu'on peut s'offrir de belles sensations dès la première séance. Apprendre à piloter se fait sans la moindre difficulté et on peut donc rapidement se focaliser sur les sensations. Toutefois, il est tout à fait envisageable d'améliorer sa technique (et ça peut alors demander beaucoup d'efforts). En définitive, ce sport s'adresse donc aux débutants comme aux perfectionnistes. Pour cette expérience, nous étions six, de tous âges (ça allait du petit jeune de 17 ans au cinquantenaire). Nous avons commencé par enfiler nos combis, pour rejoindre ensuite nos bolides, de magnifiques jet skis parés pour le départ. Le guide nous a détaillé les bases du pilotage et de la sécurité. C'était à la fois simple et bien fait : un système de cordon reliait le bolide à l'utilisateur pour arrêter les gaz en cas de chute. Du coup, il n'y avait pas de risque de voir le jet ski poursuivre sa route sans son pilote ! Après le briefing, on a fini par décoller. Et dès les premières secondes, les sensations ont été au rendez-vous : le vent qui fouette la peau, les vagues qui deviennent les reliefs de ce terrain de moto-cross aquatique, l'impression de puissance que dégage la machine... Bref, du fun à l'état pur. C'est d'autant plus enivrant qu'on a une impression de sécurité tout du long. Après tout, en cas de mauvaise manip', ce n'est que de l'eau qui nous attend ! Comme je me débrouillais pas mal, au bout d'un moment j'ai tenté d'améliorer ma conduite. Et là, c'est devenu bien plus technique. Pour tourner, il faut en effet veiller à ne pas décélérer (pour toujours avoir du gaz sous le coude). La difficulté est donc de garder une vitesse régulière et de juger de la bonne trajectoire (pour parcourir le moins de chemin possible). Et là, dès qu'on tente de faire du slalom, par exemple, c'est nettement plus difficile (mais tout aussi fun !). Si l'aventure vous tente, j'ai réalisé cette excursion en jet ski, mais on peut apparemment en faire un peu partout, et ce même sur la Garonne. Il est donc possible que vous n'ayiez pas à aller loin pour découvrir ce sport insolite. ;) Retrouvez toutes les infos sur cette activité de randonnée de jetski à Saint-Cyprien en suivant le lien.

 

jetski6

Posté par fagooda à 13:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 mars 2018

Un exemple d'implication dans la déforestation : APP en Indonésie

En Indonésie, Asia Pulp & Paper (SMG/APP) et ses fournisseurs sont impliqués depuis trente ans dans la déforestation, le drainage des tourbières et de multiples conflits avec les communautés locales. Le groupe acquiert des terres sur les îles de Sumatra et Bornéo (Kalimantan) pour y installer des plantations industrielles (monocultures) destinées à alimenter en bois ses usines de pâte à papier. Après des années de conflits, APP s’est engagé publiquement en février 2013 à cesser ses actions de déforestation et à se dissocier de tous ses fournisseurs qui en seraient responsables. De nombreux échanges et négociations avec les ONG locales ou globales (dont WWF) ont conduit celles-ci à demander fin 2015 une évaluation indé- pendante des progrès réels d’APP. A l’évidence des exploitations illégales de forêts naturelles avaient encore lieu dans les concessions de SMG/APP ; des conflits sociaux persistaient et ont même conduit à la mort d’un activiste en 2015 ; les incendies dans les plantations sur tourbières asséchées semblaient incontrôlés par APP et ont causé des dommages écologiques et sanitaires majeurs ; les premiers signes de réalisation de l’engagement d’APP de restaurer 1 million d’ha de forêts ou tourbières dégradés restaient flous. En 2018, de sérieux doutes subsistent encore sur la capacité d’APP de mettre en œuvre ses engagements tout en approvisionnant sa nouvelle méga usine de pâte à papier avec du bois exploité légalement et durablement. Dans l’attente de résultats réels, significatifs et audités de façon indépendante, le WWF recommande d’éviter cette source d’approvisionnement.

Posté par fagooda à 17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 février 2018

Voyager et se faire plaisir

Lors de l'organisation de vacances, plan de dépenses est parmi les demandes les plus importantes. Les gens font généralement un effort pour économiser de l'ordre des motels à bas prix et des auberges à l'argent comptant sur les attractions et les établissements de restauration. Cela dit, vous découvrirez un problème fréquent: le besoin d'un voyageur d'économiser un voyage ou peut-être pas? Pour être en mesure de prendre soin de cette requête, il est essentiel de déterminer quelles récompenses de luxe a plus de voyages de gamme de prix et comment trouver une meilleure option pour la pause de vacances fantastique. Il y a une certaine logique derrière pourquoi les gens sont susceptibles d'opter pour la facilité et le confort et le luxe au-delà du budget: Vous n'avez pas à rester dans un logement bruyant avec d'autres personnes qui vivent à proximité. à l'intérieur de votre place. Les hôtels haut de gamme ont déjà tout pour vous aider à vous sentir chez vous, et même mieux! Vous pourrez non seulement profiter des sites et des attractions d'un autre pays, mais aussi de ses chambres d'hôtel confortables et incroyables. Au début, situé dans des conditions de haute classe pourrait sembler inutile si vous allez sortir la plupart du temps. D'autre part, après un long moment dans une ville internationale, une grande chambre d'hôtel peut être votre refuge en fournissant toutes les conditions et services nécessaires pour que vous puissiez avoir un excellent reste et plaisir - luxueuse salle de repos exclusive avec jacuzzi, micro-pub et la télévision, l'hébergement du petit-déjeuner tous les jours ainsi que les services professionnels dans la chambre - et pour faire face au lendemain, totalement revigoré. Alors que les voyageurs moyens essaient d'économiser sur tout, y compris les aliments, ce n'est généralement pas une bonne décision de le faire avec la cuisine communautaire. Pour clarifier: lorsque vous achetez de la nourriture dans le quartier ou peut-être dans des lieux de restauration d'un second ordre, vous devriez être prêt pour la norme de ne pas assister à un montant accru. De plus, la nourriture en bloc ne signifie pas toujours un repas nutritif. Dans les premiers restaurants, vous pourrez goûter aux plats régionaux parfaits et goûter aux recettes délicieusement saines d'une culture internationale. Même s'il peut sembler que la coordination des vacances vous coûtera moins cher, ce n'est pas forcément toujours le cas. Un consultant de voyage professionnel connaît parfaitement comment obtenir des laissez-passer pour les sites Internet les plus efficaces au plus bas taux. En outre, l'individu peut avoir une variété d'arrangements spécifiques où vous pouvez débourser des taux réduits pour un certain nombre de sites. Aussi, si vous réservez un voyage privé, vous pouvez faire des quarts partout où vous préférez - dans le cas où vous avez créé une observation préliminaire à ce sujet. Vous pouvez même obtenir des solutions à vos questions tout de suite et maîtriser chaque petite chose au sujet d'un emplacement à travers les mots et les phrases de votre manuel qualifié, qui exposera des techniques très peu reconnues sur le spot. Vous devez paniquer à propos de rien absolument. Essayez de vous rappeler, vous aurez un agent de voyage qui se soucie de vous - c'est ce que le luxe indique. Donc, si vous avez besoin de vous relaxer sans avoir de problèmes concernant les forfaits, les activités quotidiennes, les itinéraires ralentis et les courriels dévoilés, consultez un conseiller de vacances et préparez-vous à profiter des meilleures escapades à tout moment! Davantage d'information sur les plus beaux hôtels du monde en allant sur le site internet spécialisé.

Posté par fagooda à 15:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2018

Les gains pour soi-même

L'homme gagne pour lui aussi une personnalité au sens propre du terme. Eucken ne veut pas dire par la personnalité «une simple affirmation de soi de la part d'un individu en opposition à autrui». Il veut dire quelque chose de plus profond que cela. "Un soi authentique," dit Eucken, "est constitué seulement par la venue à la vie du monde spirituel infini dans une concentration indépendante dans l'individu." Après une vie d'effort dans la cause la plus élevée, et l'appropriation continuelle de la vie spirituelle, il arrive à un état d'un-un-ness avec la vie universelle. "L'homme n'entretient pas simplement une sorte de relation avec la vie spirituelle, mais trouve son propre être en lui." L'être humain est élevé à une vie de soi universelle, ce qui le libère des liens et des appels du monde du sens et de l'égoïsme. C'est une conception glorieuse de la personnalité humaine, infiniment plus élevée que les conceptions indignes du naturalisme et du déterminisme. Et si l'homme gagne une personnalité glorieuse, il peut aussi gagner l'immortalité. Malheureusement, Eucken n'a pas encore traité entièrement de cette question, mais il est évidemment d'avis que les personnalités spirituelles sont immortelles. En tant que points de concentration ou foyers de la vie spirituelle, il croit que les personnalités développées sont actuellement et en perspective des possesseurs d'un domaine spirituel. Mais il n'y aura pas de changement essentiel ou soudain à la mort. Ce qui est immortel est impliqué dans notre expérience présente. Ceux qui se sont développés en personnalités spirituelles, qui ont travaillé en communion avec la grande Vie Universelle et sont devenus des points centraux de la spiritualité, sont ainsi devenus suprêmes avec le temps et ont hérité de leur héritage. Ceux qui ne l'ont pas fait, mais qui ont vécu leur vie sur le plan de la nature, n'auront rien qui puisse persister. De là vient que le mouvement négatif conduit à la liberté, à la personnalité et à l'immortalité; la négligence de faire du mouvement condamne l'individu à l'esclavage, rend impossible un véritable «moi» et, à la mort, il n'a rien qu'un royaume spirituel puisse revendiquer. Le choix est important. car, selon un auteur récent, «dans ce choix, la personnalité se choisit ou se refuse, se prend pour sa tâche de vie, ou meurt d'inanition et d'inertie».

Posté par fagooda à 13:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 décembre 2017

Un vol qui secoue

Récemment, j'ai réalisé un rêve de gosse : j'ai fait un vol en avion de chasse. Et c'est le truc le plus dingue qu'on puisse imaginer ! En fait, on peut même dire que c'était encore plus violent et plus extraordinaire que tout ce que j'avais espéré. Les premières minutes, le vol a été plutôt tranquille. Mais quand on a réalisé la première acrobatie, j'ai eu une folle envie de crier : « maman ! ». Parce que même si j'avais lu beaucoup d'articles sur le sujet, rien ne m'avait préparé à de telles sensations ! A force de compulser des retours d'expérience sur le sujet, je pense que j'avais fini par m'accoutumer. J'en étais venu à me dire que c'était d'une certaine manière un simple tour de grand huit, en un peu plus agité. Toute la différence tient dans ce « un peu plus ». A ma connaissance, aucune attraction de fête foraine ne vous fait peser presque 6 fois votre poids. Aucun manège ne peut vous faire faire un black-out ! Or, là, le risque est assez sérieux pour qu'on demande aux participants de se tendre le plus possible durant les accélérations : tout simplement pour que vous ne tombiez pas dans les vapes. D'ailleurs, il est heureux qu'un tel manège n'existe pas : je ne suis pas persuadé qu'il drainerait les foules de façon massive. Je pense qu'il faut être un tantinet atteint pour apprécier des sensations aussi effroyables. Au cours de ce vol, le pilote m'a fait la totale : boucles, ruades, demi huit cubains... Il y a des moments où je ne parvenais plus à savoir où se trouvait la terre tellement elle changeait sans cesse de place ! Par souci d'honnêteté, je dois aussi vous avouer que je me suis senti mal avant qu'on rejoigne le tarmac. Bien sûr, c'est le genre de trucs qu'on n'a pas nécessairement envie de lire, mais je préfère tout dire pour ceux qui se tâteraient pour effectuer ce genre de vol : lorsque je suis descendu de l'avion, j'étais blanc comme un cachet ! C'est une expérience impressionnante, mais que je ne recommande pas aux estomacs fragiles. Suivez le lien si vous voulez en apprendre plus sur ce vol en avion de chasse. Pour plus d'informations, allez sur le site de cette activité de baptême en avion de chasse et trouvez toutes les informations.

Posté par fagooda à 08:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2017

Le résultat financier de l’ACOSS s’est établi à 91,7 M€ en 2016

Le contexte financier particulier des années 2015 et 2016 a fortement modifié les conditions de financement de l’ACOSS, et par conséquent son résultat financier. Ainsi, le résultat financier net de l’ACOSS (qui correspond à la différence entre les charges d’intérêt liées aux emprunts et les produits financiers liés à certaines disponibilités ponctuelles de trésorerie) est cette année encore positif, et s’est élevé à 91,7 M€ en 2016, en amélioration par rapport à 2015 (à 16,4 M€). Les taux de court et moyen termes appliqués dans la zone euro (taux directeurs de la banque centrale européenne et taux d’échanges interbancaires) ont été négatifs sur l’ensemble de l’année 2016. Ces taux, cumulés à la bonne qualité de la signature de l’agence, lui ont permis de se financer à taux globalement négatifs sur l’année (le taux moyen de financement s’est établi à -0,458% en 2016, contre +0,062% en 2015, légèrement en-dessous de la moyenne constatée du taux EONIA au cours de l’année, qui était de -0,320% en 2016, après -0,108% en 2015). Cette situation a conduit à constater des produits financiers sur les emprunts et, inversement, des charges sur la plupart des placements et dépôts de marché. Les émissions par l’ACOSS de titres de créance négociables (billets de trésorerie et euro commercial papers) ont apporté 115,8 M€ de produits financiers (31,6 M€ en 2015), contre un montant de charges financières de 24,1 M€. Le financement sur l’année 2016 a accordé une plus large place aux instruments de marché, plus intéressants en raison de l’abondance de liquidité sur les marchés, pour 81% du financement, ce qui a permis de tirer le meilleur parti du niveau historiquement bas des taux d’intérêt. La structure du financement continue de reposer prioritairement sur la mutualisation des trésoreries sociales et publiques via des comptes de dépôt (CNSA, RSI) et la souscription de billets de trésorerie par des acteurs de la sphère sociale (CADES, CAMIEG) ou publique (AFT), dont la part cumulée a toutefois diminué en termes relatifs sur l’exercice écoulé : la part liée aux mutualisations de trésorerie a représenté ainsi 15% du financement en 2016 (4% de dépôts et 11% de billets de trésorerie ), contre 19% en 2015. Enfin, comme en 2015, l’agence a maintenu une part de financements auprès de la caisse des dépôts et consignations (CDC) lors de certaines échéances (notamment versement de pensions vieillesse) en utilisant des prêts de court terme (dits « prêts tuiles ») sous forme de billets de trésorerie CDC (représentant 1% du financement total). Compte tenu du montant de reprise de dette par la CADES, l’agence n’a pas eu besoin de recourir aux financements dits de moyen terme de la CDC qui avaient été souscrits pour un montant total de 6 Md€ en 2015.

Posté par fagooda à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]